Immobilier

Atelier d’éco-rénovation et 5@7 spécial certification Éco-Courtier

Plus que quelques jours avant l’arrivée du printemps! Avec lui s’en vient aussi le gros ménage traditionnel et de bonnes rénovations pour améliorer l’état de votre habitation.

1- L’atelier éco-réno du samedi 25 mars, de 13h30 à 15h00, aux bureaux de Via Capitale du Mont-Royal : 1152 avenue du Mont-Royal Est

Pour devenir de vrais as de la réno, ne manquez pas notre atelier gratuit d’éco-rénovation qui se déroulera dans la vitrine écologique de nos bureaux de Via Capitale du Mont-Royal, le samedi 25 mars de 13h30 à 15h00. Au programme, une panoplie d’informations très utiles à prendre en note et à appliquer dans vos travaux futurs.

En exemple concret, nous parlerons de la vitrine écologique de notre agence, un espace certifié et crée grâce à l’outil Écorénovation d’Écohabitation. Nathalie Clément, directrice de Via Capitale du Mont-Royal, vous expliquera en détail les étapes d’une telle rénovation. Vous pourrez ainsi voir les différents matériaux et découvrir comment faire certifier vos rénovations par Écohabitation.

Confirmez votre présence ici via Facebook ou par courriel

 

2- Le 5@7 Éco-Courtier du jeudi 30 mars, aux bureaux de Via Capitale du Mont-Royal : 1152 avenue du Mont-Royal Est

Toujours dans une thématique écologique, notre courtière et éco-courtière Hélène Chebroux vous convie à un 5@7 tout spécial le jeudi 30 mars adressé autant aux courtiers qu’au grand public, ayant pour but de démystifier la certification d’Éco-Courtier que trop peu de gens connaissent.
Nous savons que des rénovations peuvent être un véritable casse-tête, cet événement a justement été mis en place pour répondre à vos interrogations, pour vous aider à savoir par où commencer et ce à un coût raisonnable.
Il sera donc question de l’écologie dans l’immobilier, mais nous dévoilerons également des rabais et concours exclusifs, le tout dans une ambiance bon enfant autour de breuvages et de collations.

L’événement est entièrement gratuit mais les places sont limitées, alors confirmez-nous dès que possible votre présence en vous inscrivant ici.

Courtiers, acheteurs, vendeurs ou simplement curieux de l’immobilier et amateurs de rénovations écologiques, n’oubliez pas de réserver pour ces deux dates, on a hâte de vous y voir!

D’ici-là, suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter

Tout savoir sur l’immobilier | Étapes pour l’achat de votre maison

Saviez-vous que certains acheteurs préfèrent avoir un contrat d’achat avec leur courtier?
Saviez-vous que le courtier de l’acheteur doit défendre en priorité ses intérêts?
Saviez-vous que le courtier doit vous exposer son opinion de la valeur marchande?
Saviez-vous aussi que notre agence a obtenu le prix satisfaction client 2016 chez Via Capitale?

L’article suivant de l’OACIQ traite des grandes étapes pour acheter une maison.

N’hésitez pas à cliquer ici pour rejoindre nos courtiers et leur poser toutes vos questions!

Bonne lecture!

Tout savoir sur l’immobilier | L’inspection de la propriété

Saviez-vous que les agences et les courtiers sont soumis à un code de déontologie?
Saviez-vous que cet organisme qui nous régit a comme mission principale de protéger le public?
Saviez-vous que votre courtier a des obligations spécifiques à chaque étape d’une transaction immobilière?
Nous débutons la diffusion d’une série d’articles d’information produits par L’OACIQ.
Si vous êtes en démarche pour acheter ou vendre une propriété, ils vous intéresseront certainement.
Surtout, n’hésitez pas à contacter un de nos courtiers, ils sont une mine de renseignements et pourront parfaire vos connaissances en vous démontrant  leur savoir-faire!
L’article d’aujourd’hui traite de l’inspection de la propriété.
Pour faire un achat éclairé, saviez-vous que le courtier a l’obligation de vous révéler l’existence de rapports d’inspections antérieurs, ainsi qu’une déclaration du vendeur?
Bonne lecture!

Via Capitale du Mont-Royal, point de collecte pour la Grande Guignolée des médias 2016

La Grande Guignolée des Médias renouvelle sa tradition annuelle pour la 16ème édition le jeudi 8 décembre 2016! Durant cette journée placée sous le signe de la solidarité, une centaine de médias et des milliers de bénévoles s’uniront, partout au Québec, pour amasser des denrées non périssables et des dons en argent afin d’aider les plus démunis.

vc-collecte-3-decembre-2016-5

Quelques courtiers de Via Capitale du Mont-Royal recevaient déjà vos dons pour la Grande Guignolée des Médias l’année dernière!

Une fois de plus, l’agence immobilière Via Capitale du Mont-Royal supporte fièrement cette initiative et sera un point de collecte. Deux options s’offrent à vous pour faire parvenir vos dons via l’agence:

1- Retrouvez nos courtiers le jeudi 8 décembre 2016 au coin du boulevard Saint-Laurent et de la rue Rachel  et aussi au croisement Saint-Laurent et Sherbrooke, dès 6h00 le matin jusqu’à 18h00.

2- Apportez-nous vos denrées non périssables directement à nos bureaux de Via Capitale du Mont-Royal situés au 1152 avenue du Mont-Royal Est entre le 1er décembre et le 24 décembre 2016.

vc-collecte-3-decembre-2016-4

La récolte a été bonne l’an passé!

On compte sur vous pour encore plus de générosité cette année!

vc-collecte-3-decembre-2016-6

vc-collecte-3-decembre-2016-7

 

Un Amour de Quartier: Le Plateau-Mont-Royal

Maurice, alias les studios Wowo, nous fera découvrir les quartiers centraux de Montréal.

Grand marcheur, amoureux de Montréal, Maurice nous livrera en photo sa vision personnelle des lieux qu’il affectionne, empreints de son rythme, sa musique, sa couleur et un brin d’impertinence. En commençant par Le Plateau puis Hochelaga-Maisonneuve, et ensuite selon ses pérégrinations, nous publierons les clichés qui ont intercepté l’œil de notre ami-marcheur.

Gageons que l’œil de Maurice combiné à sa Nikon, nous offrira des clichés qui feront notre joie tout au long de l’année. C’est donc une invitation à découvrir pour certains ou à redécouvrir pour d’autres, des maisons, des gens et des lieux du centre de Montréal que nous aimons.

Place à la caméra.

 

Vente d’une propriété, la solution 2.0 de nos courtiers

Vous connaissiez déjà le côté humain, très à l’écoute et le côté professionnel, expert dans son domaine, du courtier immobilier. Découvrez maintenant le côté créatif et high tech de deux d’entre eux! Romain Lecomte et Benoît Maunie, alias les deux agents dans la ville, nous parlent du pourquoi et du comment de la vidéo immobilière. 

Après la découverte de la demeure Brébeuf, le duo a opté pour une vidéo afin de dévoiler tout le charme de la propriété. Une courte capsule a ainsi été réalisée avec l’aide précieuse de Arrive en ville – film et de Nazbrok Jaynaz pour le son.
Romain

Pourquoi  produire une vidéo pour la propriété Brébeuf ? Pour quel genre de propriété adoptez-vous ce medium ?

 

 

Nos motivations :

1- Apporter une image haut de gamme à la propriété avec des intervenants vidéos musicaux spécialistes, professionnels et créatifs.

2- Faire suivre le teaser à des acheteurs potentiels à l’extérieur de Montréal (à l’international, Europe…)

3- Mettre en valeur le travail du contracteur ou architecte d’une manière différente qu’avec un simple reportage photo de qualité.

4- Donner envie à d’autres propriétaires de maison de nous confier leur maison en vente. Chaque maison a son propre univers, sa propre histoire et mérite un univers visuel et sonore qui lui correspondent.
L’achat d’une maison est émotif et fait appel à tous les sens. Il est donc important de mettre en exergue l’ouïe, la vue…

5- Laisser un souvenir aux propriétaires et aux acheteurs. Nous sommes aujourd’hui dans un univers tourné vers l’image.

 

Actuellement au Québec, il y a 106 408 propriétés à vendre ou à louer. En tant que courtiers immobiliers, notre mission est d’assurer la visibilité de nos clients parmi ses nombreuses inscriptions, de les différencier des autres. Selon Immobilier 2.0, 5 fois plus de clics sont générés avec une annonce vidéo qu’avec une annonce photos. Une annonce vidéo offre 53 fois plus de chances d’être vues en première page de Google!

Ces chiffres sont tout à fait concevables si on considère le pouvoir de la vidéo, capable de transmettre un message, une ambiance. Nous choisissons donc des propriétés uniques, qui nous ont d’emblée frappé par le style de vie qu’elles véhiculent. L’adresse rue de Brébeuf offre par exemple un espace remarquable, pour une localisation telle que Le Plateau, qu’il est difficile de jauger sur une simple photo. Les matériaux d’une grande qualité qui en font sa rareté sont aussi plus aisément perceptibles grâce à des plans rapprochés. Avec une vidéo, on propose aux acheteurs un avant-goût de leur futur chez-soi, quelques minutes pour qu’ils s’imaginent y vivre.


Lors de la visite d’une maison, qu’est-ce que recherche le futur acheteur et que vous souhaitez retrouver dans le film?

Magasiner pour une propriété varie d’un acheteur à un autre, mais mode de vie et design reviennent toujours dans les critères de sélection. Justement, l’ambiance de vie et l’esthétisme intérieur d’une propriété sont représentées à leur meilleur dans une vidéo. En collaboration avec Arrive en ville et James Lee Jaynaz, on se concentre sur cet aspect de la vidéo. On souhaite qu’à la fin de la vidéo, les internautes puissent se dire si le logement correspond, ou non, à leurs conditions de vie.

AEV_Tournage (1 of 2)

Crédit photo: Arrive en Ville

À propos d’Arrive en ville

Arrive en ville est le fruit d’un duo entre Jacinthe et Régis, qui avec leurs expériences combinées en théâtre, immobilier, cinéma, télé et montage, apportent un concept différent à la vidéo immobilière. Leur idée est d’offrir un produit réinventé, une production audiovisuelle à deux, pour créer quelque chose de nouveau, mais accessible du côté budgétaire.
Chez Arrive en ville, les vidéos sont un moyen de mettre la propriété en images et au goût du jour, de la démarquer et d’avoir un outil marketing qui pourrait facilement devenir viral. C’est aussi un souvenir pour le propriétaire, souvent émotif de vendre sa propriété.
Avec le son, c’est une ambiance qui est constituée, l’amour de la musique qui est communiqué. Romain et Benoit étaient les premiers à croire au projet de tournage. Ils y ont cru et ils en sont sorti avec une belle vidéo pour leur client, pour eux et en prime, une vente rapide !

 

Quelles difficultés rencontrez-vous lors d’un tournage dans une propriété?

La plus grosse difficulté sur une tournage est la préparation des lieux. Le courtier et le propriétaire ne prévoient pas toujours de séance de homestaging ou même un bon ménage avant notre arrivée…

AEV_Tournage (2 of 2)

Crédit photo: Arrive en Ville

Une vidéo immobilière peut prendre combien de temps à réaliser ?

3-4 heures. On a fait parfois 3 par jours, mais on travaille avec la lumière aussi alors les propriétés doivent être prêtes pour le tournage dès notre arrivée.

 

james-lee alias nazbrok photo

Questions à James Lee Jaynaz : Quel est ton parcours ?

Aux commandes sonores de la vidéo Brébeuf, le talentueux James-Lee « Nazbrok » Eloï. L’artiste d’origine Haïtienne est initié à la musique dès l’âge de 7 ans et ressent rapidement le besoin d’interpréter ses propres compositions. Également poète dans l’âme, sa maîtrise de la langue française lui permet de côtoyer quelques grands noms du monde de la musique. Toujours à la recherche de nouvelles expériences musicales, ils s’embarquent dans tous types de projets corporatifs et publicitaires. Son univers musical unique lui a d’ailleurs valu un contrat avec Evenko, l’un des plus importants promoteurs événementiel au Québec, pour qui il a signé la composition musicale d’une annonce commerciale.
Support promotionnel incontournable, la vidéo immobilière est devenue ce puissant outil capable d’éveiller, en quelques minutes seulement, les sens de la personne qui la regarde. Le court métrage de Brébeuf en est la preuve, des images de qualité piquent la curiosité et restent dans les esprits, aboutissant parfois à des ventes rapides et efficaces! Courtiers et courtières à vos caméras, le jeu en vaut la chandelle!

 

Projet immobilier réalisé par Construction Lavigne.
Merci pour le teaser à Arrive en ville film -aevfilm.ca, et à Nazbrok Jaynaz pour le son.
Et merci aux courtiers immobiliers Romain Lecomte et Benoit Maunie pour cette intéressante collaboration!

Sur quoi investir pour mieux vendre sa propriété?

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on s’appuie sur l’article Rénover pour mieux vendre: où investir… et où ne pas le faire pour savoir détecter les projets de rénovation avantageux pour un vendeur.

 

L’agrandissement
Le retour sur investissement dans des travaux d’agrandissement d’une propriété n’est pas toujours garanti et dépend de bien des facteurs. L’agrandissement d’une maison en banlieue par exemple est déconseillée en raison des standards des maisons environnantes. Si vous entamez des transformations, votre propriété ne correspondra plus aux mêmes superficies que celles autour de vous et vous risqueriez de perdre de la plus-value sur votre investissement.
En revanche, dans certains quartiers de Montréal comme Ahuntsic, la demande est élevée et l’argent dépensé dans de tels travaux sera assurément récupéré.


Le sous-sol
Alors que beaucoup croient qu’un sous-sol non aménagé est un moyen pour les futurs propriétaires de l’accommoder à leur goût, il est fortement conseillé d’effectuer les travaux avant la vente. Les jeunes familles qui achètent leur première maison n’ont en effet pas les fonds nécessaires pour entamer de telles rénovations.

Les couvre-planchers
Il faut garder en tête que la maison et sa décoration intérieure sont des phénomènes de mode. Remplacer des matériaux démodés par des plus récents, sans pour autant dépenser excessivement, jouera en faveur du vendeur. De telles transformations garantissent de récupérer le montant investi.

Piscines et aménagements paysagers
Si vous décidez de vous lancer dans la construction d’une piscine creusée, sachez que le retour sur investissement ne sera jamais total. Les travaux d’installation d’une piscine creusée sont estimés à 50 000$ alors qu’elle vous rapportera entre 10 000 et 15 000$ seulement. Bien que le luxe et les moments de bonheur apportés par une piscine creusée ne soient pas quantifiables, pensez aux attentes des potentiels futurs acheteurs et à leur vision du luxe!

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!   

L’achat d’une propriété, un investissement sur le long terme

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on éclaircit un sujet qui fait couler beaucoup d’encre, le profit sur la revente de condos. À l’origine de cette discussion, un article paru dans La Presse intitulé “Un condo sur trois vendu à perte”. Basé sur des statistiques de la firme JLR, certains propos doivent être nuancés.


La transition de marché

Le marché immobilier autrefois très au ralenti est passé d’un marché de vendeurs à un marché d’acheteurs. La profusion de condos dans les quartiers centraux de Montréal est la réponse à ce marché grandissant d’acheteurs.
Délais entre achat et revente
Les analyses de la firme JLR avancent que 33% des condos achetés en 2012 et 2013 et revendus avant le 31 décembre 2015 sont mis en vente au prix égal ou inférieur au prix d’origine. Il faut interpréter ses valeurs au niveau du micro marché immobilier, c’est-à-dire prendre en considération les frais inhérents à la revente. En effet, une période de 2 ans entre l’achat et la revente est trop courte pour bénéficier d’un retour sur son investissement. Habituellement pour espérer un profit, il faut compter un minimum de 5 ans d’intervalle.

Au moment de la revente d’une propriété, des frais de notaire, de taxe de bienvenue, de courtage, des droits de mutations, sont indéniablement associés. Ensemble, ils représentent une dépense de presque 20 000$. Or, pour ne pas faire de perte en revendant sa maison seulement 2 ans après son achat, il aurait fallu que le marché augmente de 3,5% par année, soit une augmentation totale de 7% sur 2 ans pour un bénéfice de 22 000$. Les frais inhérents à la revente auraient été comblés et il n’y aurait pas eu de perte.

Il faut concevoir l’investissement dans une propriété comme l’adoption d’un animal. Quand on s’engage, c’est pour du long terme! Il est utopique de penser faire de l’argent à court terme en investissant dans l’immobilier. L’achat d’une maison n’est pas une formule magique et ne rapportera pas nécessairement des profits rapides.
Investir dans des triplex et duplex par exemple, se prouvera intéressant au bout d’une vingtaine d’années, lorsque les dettes seront réglées et les revenus générés.
Autrement dit, l’achat d’un condo n’est jamais tout blanc ou tout noir. Il faut du temps et de l’effort avant de pouvoir profiter de son placement!

 

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!   

4 astuces pour acheter sa propriété en toute sécurité


Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on s’inspire de l’article de Ghislain Larochelle 4 trucs pour ne pas se faire avoir à l’achat paru dans le Journal de Montréal pour faire le point sur quatre étapes cruciales à suivre avant de procéder à un achat immobilier. En effet, si une transaction immobilière est bien conseillée, acheteurs et vendeurs ont peu de risque de se faire avoir. Écoutez votre courtier, suivez ces étapes et tout se déroulera dans les meilleures conditions! 

1.L’importance du rapport d’inspection
Que la propriété soit récente, neuve ou plus ancienne, engager un inspecteur et effectuer un rapport est obligatoire. Il est impossible d’utiliser un rapport antérieur et surtout, il ne faut pas prendre pour acquis qu’une construction neuve ou récente est nécessairement bien faite!

2.La déclaration du vendeur
Depuis 2012, la déclaration du vendeur est obligatoire. Il s’agit d’un formulaire de questions concernant la propriété. Il protége les acheteurs des éventuels vices cachés et défend les vendeurs de potentiels recours de la part de l’acheteur. Plus l’acheteur aura d’informations sur le logement, plus son choix sera effectué en connaissance de cause.

3.Magasiner ses assurances
Les assurances varient d’un propriétaire à l’autre. Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de les magasiner à l’avance. Particulièrement si votre propriété se situe dans les quartiers centraux de Montréal, où des détails d’aménagement tels que des hangars n’entrent pas dans les clauses d’assurance de certaines compagnies.  

4.Les fiches techniques
Descriptif complet d’une propriété, la fiche technique vous est remise par votre courtier. Entre autres, elle renseigne sur la superficie du logement, son année de construction, le montant des taxes municipales qui s’appliquent ou encore les rénovations antérieures. Centris autorise désormais à consulter l’historique de ces fiches, y compris les données relatives à une première vente.

Gardez ces précautions en tête avant votre achat et cette lourde transaction deviendra bien plus légère!

 

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!