Les éléments qui ajoutent de la valeur à votre propriété

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on s’arrête sur quelques critères d’achat typiques des quartiers centraux de Montréal: les conditions de l’environnement urbain qui ajoutent de la valeur à une propriété ou au contraire, peuvent lui nuire.

Les valeurs ajoutées
L’orientation Ouest versus Est d’une propriété est l’un des critères les plus souvent mentionnés par les clients. Pour certains acheteurs, avoir une cour côté soleil est un requis indispensable. Même si il est difficile d’affirmer qu’une propriété prend de la valeur parce qu’elle est orientée vers l’ouest, cette condition semble être de plus en plus demandée par les acheteurs. De ce fait, la côte de popularité d’une habitation non exposée au soleil se verra diminuer.

La proximité avec une station de métro
Spécificité absolue pour certains, la proximité avec une bouche de métro peut également devenir un critère de sélection délicat. Les clients peuvent exiger être proche d’un métro mais trop proche non plus. Il a été estimé que les propriétés situées à moins de 100 mètres d’une entrée de métro perdent de la valeur en raison du bruit et de l’achalandage généré. Au contraire, les habitations réparties sur un périmètre de 400 mètres autour de la station sont idéalement localisées, donc plus dispendieuses.
La même sélection s’applique pour les écoles. Les futurs propriétaires voudront se trouver près de bonnes écoles, mais pas n’importe lesquelles et pas trop près non plus!

Les pistes cyclables et parcs
La facilité d’accès à une piste cyclable et à un parc est un critère décisif et vient ajouter de la valeur à une propriété. Les personnes à la recherche d’une propriété dans les quartiers centraux de Montréal ont un mode de vie très urbain. La propriété de leur choix doit satisfaire ce style de vie.

Facteur négatif
Un élément pouvant paraître anodin mais qui a pourtant toute son importance est la négligence du rangement dans la propriété. Un désordre généralisé ne doit pas être sous-estimé puisque le prix de la propriété peut être négocié, concluant parfois à un prix moindre! Dans ce genre de situations, le rôle du courtier est de montrer aux potentiels acheteurs ce qui est masqué par cette désorganisation, de leur faire voir les côtés positifs de la propriété.
Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!