Le point sur le marché immobilier à Montréal: investisseurs étrangers et surenchère


Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on fait le point sur deux sujets. Première, la situation annoncée par certains journaux selon laquelle jusqu’à 80% des condos neufs au centre-ville de Montréal sont achetés par de riches investisseurs Chinois. Deuxièmement, le rebondissement des surenchères à Montréal, particulièrement dans les quartiers de Verdun et Rosemont/La Petite-Patrie.

 

1er sujet: Les investisseurs étrangers

Cela fait partie des stratégies du gouvernement du Canada et du Québec d’envoyer des délégations en Chine pour faire la promotion de l’économie locale. Le but étant d’attirer des investisseurs extérieurs et les inciter à faire des affaires sur le sol Canadien.

Des précautions sont toutefois à prendre quant aux chiffres avancés dans les médias. Après discussion avec Mathieu Collette, directeur principal de la division résidentielle du groupe Altus, (société de services-conseils aidant les promoteurs à faire des études de marche) c’est en réalité moins de 5% du volume des ventes qui sont réalisés avec des investisseurs étrangers.

À titre d’exemple, en 2012 chez Via Capitale du Mont-Royal, 2,6% des ventes étaient faites par des investisseurs non Canadiens. Cette portion a grimpé à 5% en 2013 puis à 7% en 2014.

De plus, cette tendance à investir dans l’immobilier n’est pas propre aux Chinois ou au Canada. Les pays du B.R.I.C (Brésil, Russie, Inde et Chine) font eux aussi leur entrée sur le marché capitaliste. Ils et investissent au Canada et partout ailleurs dans le monde!

Au Québec, 80 000 personnes sont d’origine chinoise. Répartie sur tout le territoire Canadien, cette importante part de marché représente 1,2 millions. Cependant, il faut rester attentif et se méfier de la façon dont les recherches menant à ces statistiques ont été faites. La meilleure chose à faire pour le moment serait de surveiller les marché, suivre qui achète et en quelle quantité.

 

2ème sujet: La surenchère rebondit à Montréal

Tandis que le marché de la revente des condos est plutôt calme, équilibré et favorable aux acheteurs, le marché de vendeurs de plex a lui bondi. Ce basculement a même abouti à un phénomène de surenchère dans certains quartiers de la métropole.

Les deux arrondissements les plus affectés sont Verdun et Rosemont/La Petite-Patrie. Selon les données du réseau MLS, depuis le 1er février de cette année et jusqu’à la mi-avril, 32% des plex à vendre dans Verdun ont été en surenchère. C’est-à-dire que pour 32 propriétés sur 100, plus d’un acheteur a soumis une promesse d’achat. Dans Rosemont/La Petite-Patrie cette proportion est de 29%.

Ces offres d’achat multiples s’expliquent par les prix raisonnables et la qualité de vie intéressante proposée dans ces quartiers.

 

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!