actualités

18 pas pour le Ghana

Vous le savez, nous aimons donner un petit coup de pouce à une belle cause. Cette fois, les étudiants du Collège Jean Eudes montent un spectacle qui vise à recueillir des fonds pour la construction d’une école au Ghana.
Ces jeunes ont utilisé tous les talents et les ressources autour d’eux pour monter un spectacle.
Initiative de deux étudiantes, Shanti Desautel-Roy et Melina Tremblay, le spectacle comporte 18 numéros. Sous la supervision de leur professeur d’art dramatique, Sophie Dansereau, ils ont crées un voyage à travers le monde, afin de venir en aide au Ghana.

Les billets pour le spectacle du 13 mars à 19 heures 30 sont disponibles au coût de 12$, sur place, le soir même, au Collège Jean-Eudes. Vous pouvez également vous les procurer au coût de 7$ en pré-vente auprès de Shanti Desautel-Roy: 514-265-3480.

18 pas pour le Ghana

 

J’ai peur que le prix des maisons baisse…!

Voilà la question posée par un auditeur à laquelle Nathalie Clément propose une réponse.

 

Achat d’une propriété: quel est le meilleur moment pour faire le saut?

De nombreuses personnes s’interrogent sur l’opportunité d’investir dans une propriété en ce moment. Les médias parlent de bulles immobilières, de surévaluation, ou à l’inverse de marché en baisse… Ils entretiennent cette peur qu’ont les acheteurs potentiels de passer à l’acte et de faire une mauvaise affaire au moment de la revente. Mais qu’en est-il exactement? Ces rumeurs sont-elles fondées, ces craintes sont-elles justifiées? Dans sa chronique immobilière de l’émission «Les Oranges pressées» sur CIBL, Nathalie Clément fait le point sur la situation (à Montréal en particulier) et nous donne quelques conseils.

Il y a 30-40 ans, on achetait une maison pour la vie. Pour y vivre, y voir grandir sa famille et y passer ses vieux jours. Les fluctuations du prix du marché immobilier importaient peu. Aujourd’hui, il en va tout autrement. On considère la propriété comme un bien de consommation et son achat comme un investissement qui se doit d’être rentable.

S’il est vrai que les prix des propriétés ont connu une hausse fulgurante il y a quelques années, le marché immobilier n’est pas pour autant en décroissance, entre autre grâce aux taux d’intérêts particulièrement bas qui incitent les gens à acheter malgré la morosité économique actuelle.

Cela dit au-delà de la conjoncture actuelle, en tout temps, le plus important est de regarder le marché, non pas à court-terme mais à moyen et long-termes! C’est là que se trouve la réponse.

Comme tout cycle, celui du prix de l’immobilier connaît des fluctuations mais si l’on prend un horizon de 5 à10 ans, alors notre investissement sera rentable.

Par ailleurs, être créatif dans son approche d’achat en immobilier peut également s’avérer très payant: choisir une propriété un peu moins rénovée par exemple. En investissant par la suite dans de la rénovation, on peut donner une belle plus-value à sa maison. En cela, un courtier peut grandement vous aider car il saura évaluer le potentiel d’un bien immobilier.

En bref, si l’on a un peu de patience et d’imagination, investir dans l’immobilier présente vraiment très peu de risques. En particulier à Montréal!

Les surprises de l’impôts

La tentation est forte de pousser tous les papiers vers le comptable: «Tiens, tu t’occupes de tout. Trop compliqué pour moi!» et de s’en laver les mains. Puis le soir venu, la tête sur l’oreiller, le doute nous prend. Non, non, non, qu’on se dit, j’ai des responsabilités en tant que propriétaire, je vais les assumer. C’est mon devoir de comprendre le minimum de ce qu’il y a à comprendre.
null

140 Charles Street New-York :

140 Charles Street NYC by ORASTUDIOThe Memphis, named and inspired by the Milan design style of the 80′s, at 140 Charles Street is an example of a typical Post Modern building in Manhattan. When we first had a consultation with the Client, they wanted to do a minimal renovation. The foot print of the building is a trapezoidal shape that made the plan interesting but created a lot of irregular shaped rooms. The Client’s apartment had the ideal combination of location, space and great views with a terrace in each corner. When we illustrated the concept and the potential of the space unfolded, their interest was piqued. We envisioned the space that was previously chopped out into small rooms, into a seemingly larger living space with a fluid movement, maximizing their views. The boldest move was shifting the Kitchen wall alignment with the exterior of the building instead of the previous interior wall, which created an interesting cone shaped Gallery that accentuates the perspective and depth of the space, transforming the Gallery into a supplementary living space. Another key move was to tear down the wall that concealed the Powder Room that partially obscured the beautiful view of the Living Room, making the space bigger and gaining two additional views. This apartment is the combination of three units in one so now our Client has three fireplaces which give the space a feeling of a romantic, warm, and cozy environment. We accentuated this feeling with special design features, elegant contemporary design, precious materials, large monolithic marble, and carefully intertwined stainless steel details making them the crowning jewel of each room. Ultimately tearing down the walls of the corridor leading to the Master bedroom and substituted with large glass sliding doors and a freestanding walk in closet provided the pursued unity to the space. As a consequence of this complete facelift, the Client realized that the hallway needed a new design. That was achieved with a printed graphic glass wall along the elevator door and dark wood panel console on the opposite wall, with a dramatic effect, that prepared visitors for what will be revealed inside. The challenges presented contributed to transform this residence into a unique design and the Client acquired a renewed sense of harmony and a better flow. This is what happens when the Client has that ideal combination of Location, Space, Dream Views and a fearless Designer with a Unique Vision… Magic. Project Architect/Designer: Giusi Mastro

Embedly Powered

Coup de pouce pour la réno verte

EcoRenov : Aides financières pour la rénovation verte au QuébecMontage Paola Duchaine, Écohabitation La nouvelle est tombée hier, 7 octobre 2013 : le gouvernement du Québec a décidé de soutenir davantage ceux de ses citoyens qui veulent économiser l’énergie au niveau résidentiel. Après le nouveau Code de construction, après Novoclimat 2.0, c’est un pas de plus en faveur de la construction et de la rénovation vertes. Le programme Rénoclimat est également bonifié. Le Québec a rattrapé son retard en matière d’habitation écologique. Nous saluons ce texte auquel nous ne nous attendions pas. Voici nos commentaires ci-dessous. Le programme Rénovation Écohabitation peut vous aider à profiter pleinement du crédit d’impôt ÉcoRénov en guidant vos travaux! Le crédit d’impôt provincipal ÉcoRénov, géré par Revenu Québec, et le programme Rénovation Écohabitation, géré par Écohabitation, sont deux initiatives distinctes et indépendantes l’une de l’autre. Cependant, plusieurs des travaux écologiques admissibles et reconnus par ÉcoRénov font partie des gestes et bonnes pratiques écologiques proposés par notre programme Rénovation Écohabitation . Que vous planifiez des rénovations de votre système de chauffage, de vos revêtements extérieurs, de vos fondations, on encore des travaux d’isolation, découvrez ici la liste, par pièce, des gestes de notre programme Rénovation Écohabitation qui s’appliquent aux travaux reconnus par ÉcoRénov. Le crédit d’impôt ÉcoRénov est un programme provincial indépendant, géré par Revenu Québec, et n’est pas affilié à l’organisme Écohabitation. À partir de maintenant et jusqu’au 31 octobre 2014, un certain type de travaux de rénovation (permettant une meilleure efficacité énergétique et un impact moindre de l’habitation sur l’environnement) seront remboursés à hauteur de 20%, pour une dépense totale minimale de 2500$ et maximale de 52 500 $. La liste très détaillée des travaux est à lire ici. On y trouve des précisions concernant l’isolation, l’étanchéisation, les portes et fenêtres, les systèmes de chauffage, de climatisation, de chauffe-eau, de ventilation, et la conservation et qualité de l’eau. Voici les commentaires de Emmanuel Cosgrove, directeur d’Écohabitation, et de Benjamin Zizi, conseiller technique en bâtiments durables à Évaluations Écohabitation. © Céline Lecomte pour Écohabitation *Les valeurs isolantes. Emmanuel Cosgrove :  » Que les vieilles maisons répondent plus ou moins au Code pour les maisons neuves est une bonne idée.  » Benjamin Zizi :  » Les exigences pour les combles et les murs de fondation sont les mêmes que pour le nouveau Code de construction, ce qui est excellent s’agissant ici de rénovation. Pour les murs, l’exigence est moindre, ce qui est logique eu égard au fait qu’il y a déjà de l’isolation dans le mur initial, et à la difficulté de ré-isoler dans le cadre d’une rénovation. Lors de votre rénovation, n’oubliez pas le pare-air avant de poser l’isolant. L’étanchéité à l’air permet des économies d’énergie qui peuvent être aussi importantes que l’isolation.  » *Étanchéisation à l’eau des fondations. Emmanuel Cosgrove :  » C’est excellent. Cette exigence rejoint notre programme Rénovation Écohabitation. C’est une des seules mesures qui peuvent améliorer la durabilité physique des vieilles maisons. Cela permet d’éviter les inondations qui causent tant de pertes et envoient des matériaux moisis à l’enfouissement.  » ÉcoRenov : quelques erreurs  » Il ne fallait pas rendre admissible les isolants qui sont seulement « sans urée formaldéhyde », regrette Emmanuel Cosgrove : la plupart le sont désormais!

Embedly Powered

9 tendances alimentaires à surveiller en 2014

 

9 tendances alimentaires à surveiller en 2014 (PHOTOS)Chaque année, les consommateurs, les restaurateurs et les épiciers sont aux aguets des nouvelles tendances alimentaires. Voici une partie de ce qui nous attend pour 2014. À la maison On parle de plus en plus des indiewomen, ces femmes de 27 ans et plus, célibataires, sans enfant, vivant seules et dont l’alimentation prend une place importante dans leur quotidien. Selon l’expert en marketing alimentaire Phil Lempert:  » aux États-Unis, elles dépensent pas moins de 50 milliards par année en aliments et boissons.  » Et puisqu’elles sont plus nombreuses que les femmes mariées, l’industrie alimentaire a intérêt à s’occuper d’elles et de leurs besoins. Au supermarché Il existe mille et un sites de recettes. Il en existe quelques-uns qui offrent même de construire une liste d’épicerie pour vous. Mais, la crème de la crème en ce moment, c’est d’avoir une application qui gère les recettes, la liste d’épicerie, les aubaines et qui encourage même à faire de meilleurs choix. C’est d’ailleurs ce que proposeMetro, un concept qui ne risque pas de s’essouffler en 2014. Au resto, voici quelques aliments qui devraient s’y retrouver plus souvent. EN IMAGES: 1. Salicorne: Cette algue marine aussi connue sous le nom d’asperge de mer et pousse sur les berges des cours d’eau. Elle est croquante à souhait et est gorgée d’eau salée. Parfaite pour assaisonner les plats et ajouter de la texture. 2. Langue: Si le porc effiloché a été utilisé de toutes les façons et à toutes les sauces, faites maintenant place à la langue de porc, de bœuf ou de veau. Bien apprêtée, elle est absolument délicieuse. 3. Cocktails à base de thé: La bière était l’ingrédient de base de plusieurs cocktails des dernières années. C’est au tour du thé de donner le ton à votre cocktail préféré. 4. Thé: Au-delà des cocktails, on risque de voir le thé apparaitre à plusieurs endroits, pour parfumer une viande, une sauce, un dessert. 5. Les parfums du Moyen-Orient: Côté assaisonnement, c’est le Moyen-Orient qui semble voler la vedette en 2014. Sumac, za’atar et le piment d’Alep sont ceux donneront le ton à plusieurs plats dans la prochaine année. 6. Biscuit: Pas les biscuits sucrés, mais bien les biscuits américains qui ressemblent à un scone salé et qui sont très populaires des les états du sud sont à l’honneur. Avec la popularité des plats de cette région des États-Unis, il n’est pas étonnant de les voir apparaître de plus en plus sur les cartes. 7. Pigeon, lapin, chèvre: Bien que très connues dans certaines cuisines, ces viandes moins populaires auprès du grand public ici risquent de prendre de plus en plus de place sur les menus de resto et dans les boucheries spécialisées. 8. Sans sucre: Si le  » sans gras  » et  » faible en calories  » sont dépassés, le nouvel ennemi numéro un, c’est le sucre. Encore faut-il ne pas tomber dans tous ces produits artificiellement édulcorés. 9. Sandwichs à la crème glacée: Après les cupcakes et les beignes, les sandwichs à la crème glacée seraient le dessert à surveiller en 2014.

Embedly Powered