Valérie Grecki courtière agence immobilière Via Capitale du Mont-Royal

Valérie Grecki

Courtier immobilier agréé

Française d’origine, j’ai vécu pendant 12 ans à Paris avant de venir m’installer à Montréal. Pourquoi avoir quitté Paris ? C’est bien simple : on est devenu parent et nous ne concevions plus ce quotidien, cette effervescence, ce rythme et cet anonymat. Certaines mentalités « extrêmes » nous choquaient et les politiques ne nous rejoignaient plus autant. En voulant quitter l’Europe, Montréal s’est imposé comme étant notre meilleure option. En effet, elle nous offre calme et tranquillité, tout en offrant des saisons marquées (je suis une amoureuse du ski!) et en prime la langue française. J’aime également que Montréal soit une ville à taille humaine. Depuis 18 ans, je suis une « Plateaupipède » donc je connais le quartier comme le fond de ma poche : j’aime m’assoir à une terrasse, faire mes courses à pieds, trouver facilement de la place pour me garer…

J’ai commencé ma carrière en Marketing, juste avant l’arrivée des réseaux sociaux de masse. J’ai travaillé dans la presse, l’édition et l’industrie. C’était des sujets qui me passionnaient, mais j’aime mieux pouvoir avancer à mon rythme sans devoir rendre de compte à des figures d’autorités. Je valorise plutôt la communication, les échanges et les personnalités différentes.

Je suis maintenant courtier immobilier agréé depuis 13 ans pour combiner mon envie de travailler à mon propre compte avec mon attrait pour le « beau » et à mon intérêt pour aider les autres. Je vends du bonheur! Mon métier me permet souvent d’accompagner les clients vers un nouveau départ : on tourne des pages et on réalise des rêves. Le côté psychologique du processus est fort, parfois douloureux, constructif ou déraisonné, mais représentatif des natures humaines et c’est extrêmement enrichissant. Pour ma part, je me décrirais comme étant une courtier transparente, honnête et directe. Je considère qu’un bon courtier doit être en mesure de rejoindre vos propres valeurs. Le travail et le plaisir peuvent tout à fait être compatibles.

J’aime cultiver des petits bonheurs ; marcher avec des talons hauts, éternuer, conduire avec mes fenêtres ouvertes et le siège chauffant au tout début de l’été, et des grands bonheurs ; passer du temps avec ma famille. Bref, il y a un million de choses à faire si on fait ce qu’on aime.