home staging

Rénover sa propriété avant la vente: jusqu’où faut-il aller?

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on parle des options pour rafraîchir sa propriété avant de la mettre en vente. Jusqu’où faut-il aller dans les rénovations? Au moment de vendre sa propriété, le vendeur veut, à juste titre, mettre toutes les chances de son côté. Alors que certains sont prêts à mettre les bouchées doubles pour remettre à neuf certaines pièces, il est bon de solliciter l’avis d’un courtier avant de s’embarquer dans des rénovations coûteuses et fastidieuses!

Une question couramment posée aux courtiers concerne la rénovation d’une vieille cuisine. Est-ce judicieux ou non d’entamer des travaux pour remettre à neuf sa cuisine? L’expertise d’un courtier vous suggérera d’abord de comparer votre propriété au marché environnant. En d’autres termes, où se place votre maison par rapport à celle de vos voisins? Ont-ils tous des cuisines complètement rénovées qui pourraient nuire à la vente de votre habitation? Les acheteurs vont en effet comparer les propriétés en vente à celles existantes. Leurs attentes quant au prix et la qualité de la demeure dépendront du résultat de la comparaison. 

Deux choix s’offrent alors au vendeur. Il peut revoir à la baisse le prix de sa propriété sans faire de rénovations préalables afin que le nouvel acquéreur puisse transformer la cuisine selon ses propres goûts. Sinon, il peut rénover la cuisine par exemple pour la rendre plus moderne et adéquate à la compétitivité du marché. Cette dernière option n’est cependant généralement pas recommandée, principalement parce qu’elle met en jeu trop de risques qui pourront affecter la vente. Rénover une cuisine est un investissement coûteux qui ne garantit pas de correspondre au style et au goût des futurs propriétaires. Le vendeur aura alors dépensé une somme importante qu’il n’est même pas certain de récupérer par la vente.

Une alternative à la rénovation complète que les courtiers proposent plutôt consiste à faire du home-staging, c’est-à-dire à valoriser l’espace existant, à enjoliver les aires ou les éléments démodés sans pour autant dépenser une fortune. Il est notamment recommandé de nettoyer, vider, épurer et repeindre les murs avec des couleurs neutres pour éviter de heurter les goûts des acheteurs. De même pour la salle de bains, une pièce primordiale dans la maison, si des travaux minimes sont nécessaires, il est conseillé de les faire pour donner une impression de neuf qui va donner envie à l’acheteur d’utiliser cette salle de bains.

Ce sont des petites améliorations, des légers changements de-ci et de-là à un investissement moindre qui vont faire une différence et dont les dépenses pourront être récupérées au moment de la vente. N’hésitez pas à utiliser les ressources d’un courtier qui saura détecter les zones négligées de votre propriété que vous ne voyez puisque vous y êtes exposés en permanence!

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur notre page Facebook!

 

Comment donner la meilleure première impression de son habitation

CHRONIQUE 15

Savez-vous si votre maison est suffisamment bien préparée pour la vente ? Vous n’avez que 30 secondes pour intéresser un client potentiel. Demandez-nous conseil ! Un œil extérieur bien avisé peut faire toute la différence ! Nathalie Clément, directrice de Via Capitale du Mont-Royal, vous donne des trucs dans sa chronique hebdomadaire!

En résumé:

30 secondes pour faire bonne impression:

« On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression! », si cet adage est vrai dans de nombreuses circonstances: entretient d’embauche, premier rendez-vous amoureux, etc., il est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de vendre sa maison! C’est d’ailleurs ce thème que Nathalie Clément aborde dans sa chronique immobilière sur CIBL « Les oranges pressées ».

Il a été étudié qu’un acheteur potentiel se fait une idée en 30 secondes sur la propriété qu’il regarde sur internet. C’est au bout de ce très court laps de temps qu’il décide s’il passe plus de temps sur l’annonce, regarde les photos et lit la description ou si simplement il va voir une autre maison.

Mais comment faire alors pour garder l’attention de l’acheteur potentiel? Il faut bien sûr de belles photos où l’on voit bien les espaces de vie, mais plus fondamentalement, la clef réside dans le fait de lui permettre de se projeter dans la propriété. Il doit pouvoir s’imaginer y vivre, y passer d’agréables moments. Difficile quand la maison ressemble plus à une brocante ou une garderie…on a tous déjà vu de tels exemples.

C’est là que le home-staging devient un outil très intéressant.

Cette pratique a pour but de mettre le plus en valeur possible son logis pour la vente: ranger les pièces, déménager l’un ou l’autre meuble, donner un petit coup de peinture, changer un comptoir et ensuite prendre de belles photos avec un grand-angle. Bref, mettre en scène sa maison pour que le client puisse y projeter sa vie. Mais même si tout cela semble évident, c’est en fait loin de l’être, car il est souvent difficile de prendre du recul par rapport à l’aménagement de son chez-soi: on y est bien, pourquoi pas les autres…

Pour cela, il existe des home-stagers professionnels, à commencer par votre courtier immobilier. Celui-ci vous conseillera dans la mise en valeur de votre maison tant pour les photos que lors de visites de clients. Certains aménagements nécessiteront un petit investissement, mais dans d’autres cas, le simple fait de cuire un gâteau pourrait faire toute la différence!