courtier immobilier

Acheter avant 30 ans

Acheter immobilier avant 30 ans

Le resserrement des règles hypothécaires annoncé par le gouvernement fédéral l’automne dernier a fait beaucoup de bruit et suscité pas mal d’inquiétudes. Pour les acheteurs, de manière générale, cela a pour conséquence qu’ils devront soit épargner un peu plus ou cibler une maison plus abordable.

Mais voyons plus en détail l’impact sur les acheteurs de moins de 30 ans. Entre le remboursement des études ou autres dettes et les salaires moins élevés des débuts de carrière, doivent-ils renoncer à leur souhait de devenir propriétaire ?

Bonne nouvelle, la réponse est NON ! Devenir propriétaire avant 30 ans reste possible.

Voici comment :

Tout d’abord, il faut épargner ! En effet, que l’on soit 1er acheteur ou récidiviste, une mise de fonds est toujours nécessaire ! Il faut idéalement qu’elle atteigne 20 % de la valeur de la propriété. Cela dit, pas de panique, si ce n’est pas possible, il est toujours possible d’obtenir une assurance prêt hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) ou de Genworth Financial Canada. La mise de fonds sera alors de 5 % au minimum.

Il faut néanmoins prévoir en plus de cela un minimum de 3 % de la valeur de la maison pour payer les frais de démarrage (notaire, taxe de bienvenue, travaux, etc.).

La question est donc, mais comment épargner une telle somme ? Voici quelques idées :

• Ramasser la petite monnaie, autrement dit, mettre de côté le « p’tit change » des courses. Vous constaterez que les pièces s’accumulent vite !

• Automatiser, c’est-à-dire mettre en place un transfert automatique d’un montant fixe chaque mois vers un compte d’épargne et inclure cela dans son budget.

• Éviter le gaspillage : acheter usagé, cuisiner son lunch, ou éplucher les circulaires sont autant de manières de ne pas dépenser inutilement.

L’autre point important lorsque l’on désire devenir propriétaire est de payer ses dettes ! En effet, toutes les dettes seront prises en compte dans le calcul de la capacité d’emprunt.

Par ailleurs, moins il y a de dettes à payer, plus il y a d’argent disponible à épargner. Les dettes à rembourser en priorité sont plutôt les prêts à la consommation (carte ou marge de crédit, prêt personnel, etc.).

Quant au prêt étudiant, le remboursement accéléré est rarement avantageux puisque les prêts étudiants sont généralement amortis sur une période de 10 ans, le taux applicable est peu élevé et les intérêts payés sont déductibles d’impôts. Voilà qui devrait réjouir certains ! Mais pensez donc à payer toutes vos cartes de crédit !

Voilà les grands principes à respecter afin d’acheter avant 30 ans. Vous trouverez plus d’informations dans l’article du blogue Desjardins, Comment acheter sa première maison avant 30 ans

Vos changements d’adresse en 5 minutes

Vous avez trouvé votre propriété, tout est signé, il ne vous reste plus qu’à déménager! Les habitués du déménagement diront que c’est une futilité, mais pour la plupart, cette étape, en plus d’être assez physique, est très pénible administrativement parlant en raison des démarches à faire pour s’assurer que tout le monde soit au courant de votre nouvelle adresse!

changement adresse MovingWaldo

Respirez un bon coup et dormez sur vos deux oreilles à l’approche de votre déménagement, nous avons découvert un service formidable qui vous facilitera la vie! C’est MovingWaldo, un site internet pratique, gratuit et en plus, c’est québécois!

Son principe est simple, informez MovingWaldo de votre nouvelle adresse. Puis parmi leur répertoire de plus de 500 fournisseurs, sélectionnez ceux chez qui vous devez effectuer vos changements d’adresse. Vérifiez le tout, approuvez et c’est fini! Vous avez en masse du temps libre pour préparer votre pendaison de crémaillère!

N’hésitez pas à explorer le site, MovingWaldo propose aussi des trucs et astuces forts utiles pour rendre ce moment plus efficace. Nous gageons que nos clients apprécieront ce nouveau service de déménagement, autant utile que ludique! Une dernière bonne nouvelle et on vous laisse déménager en paix. MovingWaldo a un concours qui tourne en ce moment pour ceux qui ne renouvellent pas leur bail cette année!

adresse via capitale

Achat immobilier: les modalités de financement

visuel modalités format wp

Pour nombre d’entre nous, acheter une maison est un événement majeur et marquant de notre existence qui tient plus du rite de passage que de la simple démarche administrative et financière. Cette étape clef dans notre vie est dès lors entourée de mystère et nous semble semée d’embûches et de secrets à découvrir. Et pourtant, il n’en est rien! Acheter une propriété, au-delà de toute la charge symbolique, est en fait assez simple…du moins sur papier. Les différentes étapes sont très claires et très balisées.

 

 

Alors, pas de panique, lisez plutôt l’article ci-dessous, vous en apprendrez beaucoup sur l’achat de propriété et qui sait… peut-être vous sentirez-vous prêts à passer à l’acte, en toute confiance!

Acheter une propriété et la financer en 7 étapes:

        1.Évaluer sa capacité d’emprunt:

Le plus simple à cette étape est de se rendre dans une institution financière et de parler à un conseiller en hypothèque. Celui-ci pourra vous aider à déterminer votre capacité à rembourser un emprunt hypothécaire. En fait, à évaluer le montant que vous pourrez consacrer au remboursement chaque mois. Il existe également de nombreux outils en ligne mis à votre disposition par les différentes institutions bancaires et financières qui peuvent vous aider à faire une simulation. Cette première prise de contact avec le monde du prêt hypothécaire vous aidera déjà à y voir un peu plus clair et à passer à la deuxième étape. En effet, vous saurez de quel genre de budget vous disposerez, cela vous guidera vos recherches.


2. Déterminer votre mise de fonds:

Plus vous aurez de mise de fonds, moins il vous faudra emprunter… Logique! Au Québec, on recommande une mise de fonds d’au moins 20% de la valeur de la propriété. En effet, grâce à cela, vous êtes admissible à un prêt conventionnel, c’est à dire, non assuré, ce qui vous évitera des coûts supplémentaires. Attention toutefois de bien évaluer besoins et budgets, car il ne faut pas oublier qu’il peut toujours y avoir des imprévus ou encore que vous avez d’autres dépenses à prendre en compte. Ces 20% peuvent venir de différentes sources: dons, héritage, de vos liquidités ou placements et enfin, REER. Si vous n’avez pas 20%, la loi oblige les institutions bancaires à souscrire une assurance prêt hypothécaire auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) ou de Genworth Financial Canada. Une prime d’assurance hypothécaire est dans ce cas exigible. Plus le montant de la mise de fonds est petit, plus la prime sera élevée…

            3.Prévoyez les coûts additionnels:

N’oubliez pas qu’il y a de nombreuses dépenses supplémentaires liées à l’achat d’une maison, voici les plus importantes. Tenez-en compte!

    • Les frais de transactions hypothécaires: (frais d’inspection, taxes sur la prime d’assurance-prêt hypothécaire, taxes de ventes fédérale et provinciale (à l’achat d’une maison neuve).
    • Les taxes foncières: taxes municipale et scolaire, taxe de Bienvenue (Québec), etc.
    • Autres dépenses telles que frais déménagement, assurance habitation, travaux, etc. 

            4. Demandez un prêt pré autorisé:

Cela donnera plus de crédibilité à votre offre d’achat et vous donnera un plus grand pouvoir de négociation. Vous pourrez le demander au conseiller en prêt hypothécaire de votre institution financière avant même de commencer vos recherches.

             5. Trouvez votre propriété:

Ça y est vous y êtes! Jetez-vous donc dans le feu de l’action! Déterminez quel genre d’habitation vous voulez (maison, condo, duplex…), dans quel cadre (ville, campagne, banlieue) et partez à la recherche de celle-ci! Vous pouvez le faire seul, en regardant sur internet (il existe de nombreux sites), dans les journaux, mais vous pouvez aussi vous faire aider. Dans ce cas, vous ferez appel à un agent immobilier.

              6. Faites votre offre d’achat:

Vous avez trouvé la perle rare? La maison de vos rêves? L’heure est venue de passer aux choses sérieuses et de faire votre offre d’achat. Celle-ci doit contenir les informations suivantes:

    • le prix d’achat
    • la date de transfert de la propriété
    • les biens inclus et/ou exclus dans la transaction
    • les conditions relatives à l’offre d’achat (inspection, etc.) 

              7.Obtenez votre prêt hypothécaire!

Voilà donc le moment tant attendu (et tant redouté parfois) arrivé! Grâce à toutes vos démarches antérieures, celle-ci ne devrait, en principe, être qu’une simple formalité.  Vous avez trouvé la perle rare et vous retournez donc chez votre conseiller afin de concrétiser votre rêve…

Voici les moments forts de cette ultime étape.

    • Lors de votre première rencontre avec votre conseiller, vous avez pu évaluer vos besoins et établir la solution de financement hypothécaire la plus adaptée à votre budget. Vous avez également pu déterminer si vous devrez avoir recours à une assurance hypothécaire (pour rappel, uniquement nécessaire pour les acheteurs dont la mise de fonds est réduite, c’est-à-dire inférieure à 20% de la valeur de la propriété). Voir étape 2.
    • Ensuite, pour la demande de financement, il vous faudra rassembler les documents suivants:  
        • L’offre d’achat
        • La confirmation d’emploi et de revenu
        • La confirmation de la mise de fonds et des actifs
        • L’évaluation des besoins d’assurance-prêt
        • Tout autre document requis (ex. : Bail, preuves d’autres revenus…)
    • Afin de s’assurer de la valeur marchande de l’immeuble que vous désirez acquérir, il convient de procéder à une évaluation. L’évaluateur est mandaté par la Banque et certains honoraires sont à prévoir.
    • C’est à ce moment que votre prêt est octroyé! Vous allez devenir propriétaire!
    • Il faut maintenant passer chez le notaire officialiser tout cela. Le vendeur doit lui transmettre:
        • Le certificat de localisation (il peut exister des cas exceptionnels où le certificat n’est pas fourni par le vendeur)
        • Les comptes de taxes municipale et scolaire
    • Et de votre côté, vous allez devoir signer:
        • L’acte de vente
        • L’acte d’hypothèque
        • Un document attestant l’ajustement des taxes municipale et scolaire
        • La convention de crédit
    • La banque remet les fonds au notaire afin de payer le vendeur… Vous êtes officiellement propriétaire!!!
    • Après cela, votre conseiller continuera à s’occuper de vous et à répondre à vos questions et besoins. N’hésitez jamais à faire appel à lui.

Règlement concours mensuel de Via Capitale du Mont-Royal

CONCOURS MAI

Chez Via Capitale du Mont-Royal, on vous fait plaisir, et ce à chaque mois!
Après un mois d’avril assez pluvieux, on s’est dit que vous auriez probablement besoin de douceur et de réconfort. Pour ce faire, on renouvèle notre concours mensuel et on vous offre ce mois-ci un certificat-cadeau de $100 à savourer à pleines dents chez Rose Ross.

Soyez sûr de consulter le règlement concours ci-dessous. Une fois chose faite, participez!

COMMENT PARTICIPER? (et peut-être gagner!)

C’est simple!  Cliquez ici et parmi nos propriétés à vendre, choisissez votre adresse coup de coeur. Identifiez-la dans la section “commenter” qui est située en-dessous de la publication Facebook du concours.

Et voilà, vous êtes éligible!

RÈGLEMENT

  • Admissibilité
    Le concours est ouvert uniquement aux résidents de Montréal et de ses alentours. Aucun envoi postal ne sera effectué.
    Pour être éligible, vous devez commenter la publication épinglée en haut de la page Facebook, celle avec un panier comme image.
  • Période du concours
    Le concours se termine le dernier jour du mois à midi (12:00 pm). Tout commentaire après cette heure ne sera pas pris en compte.
  • Sélection du gagnant
    La sélection du gagnant se fait par tirage au sort à la fin de la journée du dernier mois.
  • Annonce du gagnant
    Le gagnant sera annoncé le 1er lundi du mois suivant.
    Le gagnant devra nous contacter dans les 48 heures suivant l’annonce. Sinon, un 2e nom sera tiré au sort.
    Le nom du gagnant sera annoncé sur les réseaux sociaux et une photo du gagnant à l’agence sera publiée sur les réseaux sociaux.

Restez connecté avec nous via Facebook (ViaCapitaleMontRoyal), Twitter (@capitaleMtRoyal) et Instagram (@viacapitaledumontroyal), le concours ainsi que notre commerce coup de cœur seront dévoilés chaque 1er du mois! Bonne chance à tous! 

 

CONCOURS AVRIL

Chez Via Capitale du Mont-Royal, nous aimons partager nos bonnes adresses! C’est pourquoi chaque mois, nous vous proposons de courir la chance de gagner un certificat-cadeau d’une valeur de $100 dans une de nos adresses gourmandes. Ce mois-ci, c’est à l’épicerie fine Le Boucanier par Atkins et frères que vous pourriez vous régaler!

Félicitations à notre gagnante du concours d’avril, Kim Caron!

Zéro Gravité: une rénovation à la hauteur

Il y a de remarquables travaux de rénovation dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Le récent centre plein-air Zéro Gravité au coeur du Plateau s’inscrit dans ses illustrations mémorables de transformations à la fois respectueuses des vestiges du passé et harmonieuses dans son environnement actuel.

Anciennement théâtre, puis cinémas à plusieurs reprises et enfin bingo, l’élégant bâtiment situé au 4519 avenue Papineau est aujourd’hui un magnifique espace propice à l’ascension physique (l’escalade) et spirituelle (le yoga).

Construit en 1921, l’édifice, classé patrimoine historique, retient l’attention des fondateurs qui décident alors de relever le défi de convertir ce lieu culturel en zone sportive. Pour ces derniers, également propriétaires de l’épicerie bio le Marché 3 Piliers, le but était de rénover l’espace tout en conservant son côté artistique. C’est ainsi que l’art a pris sa forme la plus sportive: l’escalade.

  

Insatiables curieux de la rénovation que nous sommes, nous leur avons posé quelques questions…

Comment avez-vous dénicher cet espace?
Tout simplement en passant à côté! Nous étions à la recherche d’un local possédant une bonne hauteur intérieure.

Quels ont été les défis lors de la rénovation?
Les démolition des gradins fut le plus gros défi, l’armature était imposante ainsi que les structures de bétons.

Comment avez-vous fait pour rénover, tout en conservant le patrimoine historique du bâtiment?
Disons que nous avons presque tout préservé. Nous avons construit que les murs d’escalade, un vestiaire avec des nouvelles toilettes. Ensuite nous avons retouché ce qui restait visible. 

Avez-vous gardé intact certains éléments du théâtre?
Tout est resté intact! On ne voit pas tout car les murs d’escalade cachent la majorité des murs du théâtre. Les gradins sont principalement les seuls éléments à avoir été détruits.

Pensez-vous que n’importe quel bâtiment historique peut trouver une seconde vie?
Nous pensons que oui! Il s’agit de trouver la vocation qui adhère au bâtiment afin de limiter les coûts de rénovation.

Combien de temps a duré la rénovation?
Six mois environ. L’ancrage des murs d’escalade fut un peu problématique à cause de la nature de la structure du bâtiment qui a l’époque avait des méthodes de construction qui diffèrent beaucoup des méthodes d’aujourd’hui.

Pourquoi était-il important pour vous de conserver l’aspect historique du bâtiment?
Nous croyons que l’histoire est la source de la culture. Nous croyons aussi que les bâtiments d’autrefois était construits avec beaucoup de temps et de main-d’œuvre et que les matériaux utilisés étaient de qualités. Ici c’est l’histoire qui parle! L’histoire d’une autre génération, d’une autre façon de faire, d’une autre façon de vivre. En préservant une partie du passé, c’est pour nous une marque de respect envers nos ancêtres.

Atelier d’éco-rénovation et 5@7 spécial certification Éco-Courtier

Plus que quelques jours avant l’arrivée du printemps! Avec lui s’en vient aussi le gros ménage traditionnel et de bonnes rénovations pour améliorer l’état de votre habitation.

1- L’atelier éco-réno du samedi 25 mars, de 13h30 à 15h00, aux bureaux de Via Capitale du Mont-Royal : 1152 avenue du Mont-Royal Est

Pour devenir de vrais as de la réno, ne manquez pas notre atelier gratuit d’éco-rénovation qui se déroulera dans la vitrine écologique de nos bureaux de Via Capitale du Mont-Royal, le samedi 25 mars de 13h30 à 15h00. Au programme, une panoplie d’informations très utiles à prendre en note et à appliquer dans vos travaux futurs.

En exemple concret, nous parlerons de la vitrine écologique de notre agence, un espace certifié et crée grâce à l’outil Écorénovation d’Écohabitation. Nathalie Clément, directrice de Via Capitale du Mont-Royal, vous expliquera en détail les étapes d’une telle rénovation. Vous pourrez ainsi voir les différents matériaux et découvrir comment faire certifier vos rénovations par Écohabitation.

Confirmez votre présence ici via Facebook ou par courriel

 

2- Le 5@7 Éco-Courtier du jeudi 30 mars, aux bureaux de Via Capitale du Mont-Royal : 1152 avenue du Mont-Royal Est

Toujours dans une thématique écologique, notre courtière et éco-courtière Hélène Chebroux vous convie à un 5@7 tout spécial le jeudi 30 mars adressé autant aux courtiers qu’au grand public, ayant pour but de démystifier la certification d’Éco-Courtier que trop peu de gens connaissent.
Nous savons que des rénovations peuvent être un véritable casse-tête, cet événement a justement été mis en place pour répondre à vos interrogations, pour vous aider à savoir par où commencer et ce à un coût raisonnable.
Il sera donc question de l’écologie dans l’immobilier, mais nous dévoilerons également des rabais et concours exclusifs, le tout dans une ambiance bon enfant autour de breuvages et de collations.

L’événement est entièrement gratuit mais les places sont limitées, alors confirmez-nous dès que possible votre présence en vous inscrivant ici.

Courtiers, acheteurs, vendeurs ou simplement curieux de l’immobilier et amateurs de rénovations écologiques, n’oubliez pas de réserver pour ces deux dates, on a hâte de vous y voir!

D’ici-là, suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter

Les bonnes pratiques pour réduire les allergies à la maison

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on fait le point sur les bons gestes à adopter au quotidien à l’intérieur et à l’extérieur des maisons pour réduire l’impact des allergies.

Une bonne aération
Une pratique, qui devrait être un réflexe dans chaque maison, est de s’assurer de la bonne circulation d’air dans les pièces à risque telles que la salle de bain et la cuisine. Pour la salle de bain, vous aurez besoin d’un échangeur d’air efficace qui évacuera facilement l’humidité. Dans la cuisine, au minimum une hotte aspirante sera nécessaire pour faire circuler vers l’extérieur les graisses de cuisson.
Une bonne ventilation se combine à un dépoussiérage assidu. Passer régulièrement l’aspirateur, nettoyer les endroits oubliés tels que les hauts des portes et laver les draps plus souvent réduirait effectivement les allergies aux acariens.

Le greenwashing ou écoblanchiment
Les substances nocives dans les produits ménagers sont de plus en plus courantes. La dernière chose que l’on souhaite serait de mettre sa santé en danger en faisant son lavage! Il est donc conseillé d’utiliser autant que possible des produits sans parfum dont l’efficacité nettoyante est équivalente aux produits qui en contiennent.

Le Colloque Maisons Saines d’ÉcoHabitation
Événement annuel accès autour de la santé à la maison, le colloque Ma Maison en Santé d’ÉcoHabitation regorge de solutions simples et abordables pour prendre soin de soi, chez soi! Parmi les nombreux conseils à retenir, laisser les chaussures dans l’entrée ou dans un endroit clos plutôt que de les éparpiller partout dans la maison est préférable puisque nos souliers transportent avec eux pesticides et autres éléments néfastes de l’extérieur.

L’aide des plantes
Bien que les effets positifs des plantes ne soient plus à démontrer, un groupe de chercheurs de l’Université Harvard y a consacré une étude sur la place des plantes dans vos habitudes de vie. Le résultat met en évidence l’impact bénéfique des plantes dans notre quotidien en démontrant que les femmes résidant à moins de 250 mètres d’une zone de végétation ont une durée de vie plus longue que celles non exposées.
Les vertus des plantes sont aussi percevables dans les maisons, si vous décorez votre intérieur de verdure contribuant à purifier l’air. Les plantes araignées par exemple, filtrent de nombreuses impuretés.
L’aloès vera, très à la mode dans les épiceries, absorbe le formaldéhyde purifiant ainsi l’air et est également reconnue pour arrêter les ondes électromagnétiques.
Entourez-vous donc de végétation même dans votre propriété et vous verrez votre environnement moins pollué, le bruit atténué.

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!

Être courtier immobilier au Québec, en France ou aux États-Unis, quelles différences?

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on fait le parallèle entre être courtier immobilier au Québec, en France ou aux États-Unis. Parmi les 58 courtiers immobiliers de Via Capitale du Mont-Royal, Sylvie Rovida a été agente immobilière en France et a consacré sur son blogue, un article dédié aux différences entre la France et le Québec en terme de transactions immobilières.  


Le système de courtage immobilier en France

En terme de transactions immobilières, le fonctionnement de la France diffère beaucoup de celui du Québec. La belle province est une société distincte au niveau du courtage immobilier. Son pilier repose sur le principe de la collaboration et du MLS (Multiple Listing Service). La collaboration sous-entend que les acheteurs comme les vendeurs peuvent choisir leurs courtiers. Le “Multiple Listing Service” prévoit lui que la propriété à vendre est annoncée sous un seul et unique prix.

En France au contraire, pour vendre une propriété, il faut contacter au moins 4, parfois plus, d’agences immobilières. À la différence du Québec, le contrat de courtage est non exclusif, c’est-à-dire que plusieurs prix peuvent être associés à la même propriété. Cette propriété peut aussi être présente sur plusieurs sites à la fois. Autrement dit, en France un acheteur ou vendeur choisit un courtier qui a accès à toutes les agences, tandis qu’au Québec, chacun peut accéder librement à la banque MLS via le site Centris. Sont regroupés sur cette plateforme toutes les propriétés de toutes les agences au Québec. Chacune d’entre elles ayant fait l’objet de vérifications de la part des courtiers pour s’assurer de l’exactitude des renseignements fournis.


Le fonctionnement aux États-Unis

Aux États-Unis comme au Canada, les régulateurs sont provinciaux. Il y a donc autant de lois réglementant les transactions immobilières qu’il y a d’états ou de provinces. Dans certains états, il est interdit de représenter à la fois un vendeur et un acheteur, d’où la présence de compagnies de courtage immobilier spécialisées. Si leurs services s’adressent aux acheteurs, alors aucune commercialisation de propriétés n’est possible. Ces courtiers immobiliers sont appelés, des “Buyers Agent”. Ils travaillent uniquement avec des acheteurs, toujours sur le même principe de collaboration et de MLS.

Au Québec, dans une même agence les courtiers peuvent représenter au besoin, l’acheteur ou le vendeur. Ils exercent leurs fonctions selon un code déontologique du courtier immobilier équivalent aux “Buyers Agent”. Seulement ici, les courtiers sont dits “inscripteurs” lorsqu’ils défendent les intérêts des vendeurs ou “collaborateurs” si ils sont du côté des acheteurs.

 

Comparativement à la France ou aux États-Unis, les acteurs de transactions immobilières au Québec sont mieux représentés et mieux protégés. Pour une transaction de cette importance, il est alors conseillé de recourir aux services d’un professionnel redevable. Éloignez-vous des compagnies proclamant donner un coaching immobilier, car elles ne sont pas régies par des lois comme le sont les agences immobilières, et votre transaction se déroulera alors dans les meilleures conditions!
Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!

L’évolution du métier de courtier immobilier

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on parle de la profession de courtier immobilier. Le métier a beaucoup changé depuis ses dernières années, les lois se sont resserrées et les examens sont plus stricts. 

Devenir courtier immobilier: une formation continue

Contrairement à ce que de beaucoup pensent, devenir courtier immobilier n’est pas facile! Depuis que la révision de la formation des courtiers, son accession est en effet plus compliquée. Le futur courtier devra suivre entre 390 et 570 heures de formation alternant théorie et pratique. Il s’agit d’une formation continue et obligatoire d’équivalence collégiale traitant des principes fondamentaux de la profession. Sur une durée de 2 ans, l’étudiant courtier devra comptabiliser un total de 18 unités de cours. Il est possible de suivre ce cours en classe, par correspondance ou en classe virtuelle sur internet.

À l’issue de sa formation, le courtier en devenir passe un examen. Avant, l’épreuve était sous forme de choix multiples, mais depuis 4 ans, elle comprend une partie rédaction exigeant un minimum de connaissances du français. Ainsi, la formation est conçue pour que le courtier soit apte à analyser et interpréter tous les documents qu’il reçoit.

 

L’encadrement par l’agence

Parmi les révisions autour de la formation des courtiers immobiliers, figure une obligation d’encadrement rigoureux par l’agence immobilière. Dès leur arrivée et pendant une période d’au moins 3 ans, les courtiers débutants doivent faire vérifier par un membre de l’agence chaque promesse d’achat avant de la présenter. Cette nouvelle procédure permet d’augmenter la qualité de l’agence et les compétences des courtiers. Par ailleurs, à ses débuts, un courtier est restreint aux propriétés résidentielles et ne peut pas encore travailler avec des édifices commerciaux. Il lui faudrait pour cela suivre un autre cours spécialisé dans cette catégorie de propriétés.

 

Bien que cette réforme d’apprentissage soit la bienvenue dans l’agence, elle n’enlève rien aux talents et aux compétences des anciens courtiers, ceux ayant suivi leur formation ultérieurement. Certes, la théorie et la formation sont indispensables, mais il faut garder en tête que, comme dans toutes professions, l’expertise se forge avec l’expérience!

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!