Immobilier

Locations avec options d’achat, bulle immobilière et plus.

CHRONIQUE 13

Vous voulez louer pour acheter? Vous craignez la bulle immobilière? Nathalie Clément, directrice de l’agence immobilière Via Capitale du Mont-Royal, démêle tout ça pour vous cette semaine à la chronique immobilière à l’émission les Oranges pressées de CIBL.

 

Assurance habitation en tant que locataire? Assurément oui!

Protect Your House

Voici un excellent article rédigé par nos collaborateurs et courtiers immobiliers Romain Lecomte et Benoit Maunie “Deux agents dans la ville“… Pour en discuter retrouvez-nous sur notre page facebook 🙂

Tout ce que vous auriez aimé savoir sur l’assurance habitation sans jamais avoir osé le demander…Condensée d’une petite réflexion du quotidien essentielle.

 

Il n’est pas obligatoire de prendre une assurance habitation dans le cadre d’une location au Québec. Aucune loi ne nous y contraint, mais il est fortement conseillé de s’y résoudre. http://www.bac-quebec.qc.ca/centre_information/acces.asp

 

Et pourquoi cela ?

Encore un frais qui s’ajoute à mon budget mensuel ?

Je suis convaincu que je ne vais pas en avoir utilité! Mon propriétaire-locateur en dispose d’une, je n’en ai pas besoin…

Autant de réflexions et de commentaires que l’on peut entendre.

 

Dans un premier temps cette assurance couvre vos propres biens meubles en cas de sinistre (dégâts d’eau, incendies…). Et surtout cette assurance couvre aussi notre responsabilité civile, c’est-à-dire qu’elle nous protège et nous couvre contre les dommages que l’on pourrait faire subir à autrui. http://leblogdebenoit.com/category/lassurance-habitation/

 

Prenons un exemple concret. Un feu dont vous êtes responsable en tant que locataire se propage dans l’immeuble et endommage d’autres appartements. Et oui, vous êtes fumeur occasionnel et surtout distrait, ou encore vous aimez jouer les artificiers avec votre cuisinière voulant réaliser de nouvelles prouesses culinaires…Seule solution: protégez les autres et vous-même!

 

Pourquoi?

 

Les différents propriétaires de la bâtisse seront couverts par leurs propres assurances mais leurs assureurs se retourneront contre vous pour rentrer dans leurs frais. Si vous n’êtes pas assuré, il sera de votre responsabilité de rembourser ces frais qui peuvent être considérables (coût de reconstruction et dédommagement).

 

Par ailleurs, à savoir également en ce qui concerne la couverture des biens meubles que si toutefois il y’avait un vol dans votre auto (un laptop, des effets personnels), ce ne serait pas l’assurance automobile qui vous accompagnerait dans le remboursement des biens dérobés, mais encore votre assurance habitation.

 

On peut donc conclure qu’il est très important de prendre une assurance habitation en premier lieu pour couvrir sa responsabilité civile, mais aussi afin de couvrir ses biens meubles.

 

Il serait tout de même dommage de se faire poursuivre pour les dégâts causés par un incendie avec une facture de 500 000$ voir plus, mais aussi à titre moindre, mais pénalisant, de n’avoir aucun remboursement pour son ordinateur de travail, son matériel de tennis ou des bijoux de famille suite à un vol…

 

Et comment trouver une assurance adaptée, mais aussi la plus économique possible?

Facile! Déjà prendre le temps avec son conseiller. Il est inutile d’être pressé et il est important que vous compreniez bien le rôle de votre future assurance. Soyez un consommateur averti. Il est certain qu’un vrai professionnel de l’assurance saura vous guider.

 

Et pour payer la prime la moins élevée possible?

 

Déjà, souscrire une assurance correspondant à ses besoins (expliquer les caractéristiques de son logement, son utilisation et aussi le type de biens que vous possédez). Mentionnez que vous avez acquis un vase en porcelaine Ming aux enchères de Stokholm peut également s’avérer judicieux… .

 

Par ailleurs, vous pouvez augmenter le montant de votre franchise (il faudra cependant payer ce montant en cas de réclamation), mais aussi vous pouvez solliciter le même assureur pour vos différentes assurances, il vous le rendra bien!

http://blogue.lacapitale.com/habitation/economiser-sur-votre-assurance-habitation/

 

Enfin, souscrire pour deux ans et s’équiper d’un système d’alarme peut aider!

Pour résumer:

 

  • Prendre une assurance location?

Oui! Gardez l’esprit tranquille.

 

  • Adaptée à vos besoins?

Prenez le temps de les expliquer et de parler aux bonnes personnes.

 

  • Une assurance économique en termes de coût?

Assurément!

 

J’ai peur que le prix des maisons baisse…!

Voilà la question posée par un auditeur à laquelle Nathalie Clément propose une réponse.

 

Achat d’une propriété: quel est le meilleur moment pour faire le saut?

De nombreuses personnes s’interrogent sur l’opportunité d’investir dans une propriété en ce moment. Les médias parlent de bulles immobilières, de surévaluation, ou à l’inverse de marché en baisse… Ils entretiennent cette peur qu’ont les acheteurs potentiels de passer à l’acte et de faire une mauvaise affaire au moment de la revente. Mais qu’en est-il exactement? Ces rumeurs sont-elles fondées, ces craintes sont-elles justifiées? Dans sa chronique immobilière de l’émission «Les Oranges pressées» sur CIBL, Nathalie Clément fait le point sur la situation (à Montréal en particulier) et nous donne quelques conseils.

Il y a 30-40 ans, on achetait une maison pour la vie. Pour y vivre, y voir grandir sa famille et y passer ses vieux jours. Les fluctuations du prix du marché immobilier importaient peu. Aujourd’hui, il en va tout autrement. On considère la propriété comme un bien de consommation et son achat comme un investissement qui se doit d’être rentable.

S’il est vrai que les prix des propriétés ont connu une hausse fulgurante il y a quelques années, le marché immobilier n’est pas pour autant en décroissance, entre autre grâce aux taux d’intérêts particulièrement bas qui incitent les gens à acheter malgré la morosité économique actuelle.

Cela dit au-delà de la conjoncture actuelle, en tout temps, le plus important est de regarder le marché, non pas à court-terme mais à moyen et long-termes! C’est là que se trouve la réponse.

Comme tout cycle, celui du prix de l’immobilier connaît des fluctuations mais si l’on prend un horizon de 5 à10 ans, alors notre investissement sera rentable.

Par ailleurs, être créatif dans son approche d’achat en immobilier peut également s’avérer très payant: choisir une propriété un peu moins rénovée par exemple. En investissant par la suite dans de la rénovation, on peut donner une belle plus-value à sa maison. En cela, un courtier peut grandement vous aider car il saura évaluer le potentiel d’un bien immobilier.

En bref, si l’on a un peu de patience et d’imagination, investir dans l’immobilier présente vraiment très peu de risques. En particulier à Montréal!

Nouvelle publicité FCIQ/OACIQ

Extrait de la vidéo Youtube :L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et les 12 chambres immobilières québécoises lancent leur première campagne conjointe, réalisée par Brad.

Comprenant un message télévisé en français et en anglais, un microsite, un volet web et des pièces imprimées, elle vise à démontrer les risques de ne pas traiter avec un courtier.

«Nous sommes très fiers de ces importants gains et, surtout, de l’opération que nous présentons», commente Dany Renauld, coprésident de Brad.

Son déploiement constitue l’aboutissement de plusieurs mois de travail. En effet, c’est lors du Sommet de l’immobilier, en février 2012, que l’OACIQ, la FCIQ et les chambres immobilières ont décidé d’unir leurs forces afin de créer un impact encore plus puissant dans leur message à communiquer au public.

«On pourrait presque qualifier d’historique cette mise en commun, estime Sofy Bourret, vice-présidente, communications et développement TI, de l’OACIQ. En arrêtant notre choix sur Brad, nous sommes certains d’avoir retenu le bon partenaire pour atteindre nos objectifs.»

Annonceur: OACIQ – Sofy Bourret, FCIQ – Christiane St-Jean, Marc Lacasse
Agence: Brad
Stratégie de marque: Dany Renauld, Hugues Léger
Vice-présidence, création: Carle Coppens
Stratégie interactive: Sacha Declomesnil
Direction-conseil: Alexandra Troubetzkoy
Conception-rédaction: Carle Coppens, Maxime Richer
Direction artistique: Pascal Tremblay
Rédaction anglaise: James Viloria
Service-conseil web: Mylène Mercier
Direction artistique web: Fabien Laborie
Design web: Jean-Philippe Dubois
Intégration: Sébastien Filion
Direction technique: Sébastien Vézina
Production d’agence: Linda Leroux
Maison de production: Soma
Réalisation: Ricardo Trogi
Postproduction: Rodéo FX
Mix sonore: Sonart

FCIQ.OACIQ J'espère vendre sans courtier Spot TV FR